Fractures causees par osteoporose

Question 6

Quelles sont les fractures les plus fréquentes dues à l’ostéoporose ?

L'ostéoporose est responsable de nombreuses fractures. A l’exception du crâne, des os de la face, du rachis cervical, des trois premières vertèbres thoraciques, des mains et des orteils, tous les os peuvent potentiellement être touchés par une fracture due à l’ostéoporose (1). Les fractures des vertèbres, du col du fémur et du poignet sont les plus fréquentes.
Au cours de l’année 2013, 177 000 personnes de plus de 50 ans ont été hospitalisées pour une fracture ostéoporotique. 2/3 d’entre elles étaient âgées de plus de 70 ans. Ces hospitalisations ont concerné 3 femmes pour 1 homme (2).
Les hospitalisations pour fracture, quelle qu’en soit la nature, ne cessent d’augmenter et ont progressé de 9 % entre 2011 et 2013 (3).
Si vous avez été victime d'une fracture après l'âge de 50 ans et à la suite d'un traumatisme peu important comme par exemple chute de votre hauteur ou d'une hauteur équivalente, parlez-en à votre médecin pour savoir si celle-ci n'est pas liée à l'ostéoporose.

Typologie des fractures les plus fréquentes

  • La fracture du col du fémur est la plus invalidante et, en 2014, elle a causé plus de 76 100 hospitalisations chez les personnes âgées de 65 ans et plus (4). Le risque de fracture augmente fortement avec l’âge. Ces fractures surviennent suite à une chute dans 9 cas sur 10 et touchent 3 fois plus les femmes que les hommes (4). La conséquence peut être une perte d’autonomie.
  • La fracture des vertèbres, ou fracture vertébrale. On recense 56 000 fractures vertébrales en France en 2010 (5). Ces fractures peuvent entraîner une diminution de la taille, une incurvation du dos qui se voûte (cyphose) voire une scoliose et des douleurs chroniques. Au quotidien, des mouvements sécuritaires contribuent à protéger ses os. Par exemple, lorsque l’on a à se pencher vers l’avant, il est préférable de plier les genoux plutôt que le dos. De même, il est conseillé d’éviter les mouvements qui exercent une pression sur le dos comme soulever un matelas pour border un lit, porter un enfant, pelleter, etc (6).
  • La fracture du poignet. Elle est souvent la première fracture due à l’ostéoporose et on recense 56 000 fractures du poignet en France en 2010 (5). Sa fréquence augmente avec l’âge et si une première fracture apparaît dès 50 ans, elle peut être le signe annonciateur de la survenue d’autres fractures (7).
L’ostéoporose cause également d’autres fractures importantes et invalidantes. Elles sont estimées à plus de 191 000 par an (5) et touchent notamment :
  • Le bassin,
  • Les côtes,
  • L’humérus,
  • Le tibia-péroné,
  • La clavicule,
  • L’omoplate,
  • Le sternum
  • Autres fractures de l’extrémité supérieure du fémur

SOURCES:
  1. Améli, Ostéoporose : diagnostic et évolution, novembre 2018, https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/osteoporose/diagnostic-evolution, consulté le 23 Juillet 2019.
  2. Améli, Comprendre l’ostéoporose, novembre 2018, https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/osteoporose/comprendre-osteoporose, consulté le 23 Juillet 2019.
  3. Briot K, et al. , Actualisation 2018 des recommandations françaises du traitement de l’ostéoporose post-ménopausique, Revue du rhumatisme (2018), p. 5, https://doi.org/10.1016/j.rhum.2018.02.005, consulté le 23 Juillet 2019.
  4. Améli, Fracture de l'extrémité supérieure du fémur : définition et causes, juillet 2019, https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/fracture-col-femur/definition-causes, consulté le 23 Juillet 2019.
  5. Livre blanc des états généraux de l’ostéoporose. Manifeste pour un plan de santé publique contre les fractures liées à l’ostéoporose, octobre 2017, p. 19.
  6. Ostéoporose Canada, Bien vivre avec l’ostéoporose, avril 2007, http://www.osteoporosecanada.ca/wp-content/uploads/oc_vivre_bien_avec_losteoporose.pdf, consulté le 23 juillet 2019.
  7. Roux C., La fracture au poignet est-elle toujours ostéoporotique ?, La lettre du Rhumatologue, n°410, mars 2015, disponible à l’adresse : https://www.edimark.fr/Front/frontpost/getfiles/22706.pdf

FR-NP-162-0219-072518